Exposition spéciale 2017 : Contrées sauvages sans limites - animaux en errance

Au printemps, des milliers de caribous se dirigent à travers la toundra vers leur quartier d'été, les jeunes ours se déplacent sur des centaines de kilomètres à la recherche d'un nouveau territoire, les oies des neiges migrent au-delà de l'Amérique du Nord, au Canada ou au Groenland.

Au changement de saison, lors de la reproduction ou à la recherche de nourriture, des millions d’animaux se déplacent chaque année sur terre, sur l'eau ou dans les airs. Les paysages naturels les plus magnifiques de notre planète sont caractérisés par ces migrations animales.

La fragmentation du paysage par les voies de communication et l’urbanisation voulue par l'homme entrave la migration des animaux sauvages. Cela conduit à l'isolement des populations animales, à son appauvrissement génétique et, finalement, à un déficit de biodiversité.

En Europe centrale et en Suisse, comparativement à l'Amérique du Nord, les zones protégées sont minuscules, alors que la connectivité des habitats est d'une importance capitale.

Lors d’un voyage magique, les photos grand format du photographe naturaliste de renommée internationale Florian Schulz emmène le visiteur au coeur des derniers paradis vierges de l'Amérique du Nord où les animaux sauvages errent toujours librement. Elles sont un excellent plaidoyer en faveur de la préservation de la biodiversité sur notre planète. Les stations multimédias, avec des exemples pris dans les Alpes, proposent des connaissances approfondies passionnantes.

Des manifestations (en allemand) concernant des sujets d'actualité tels que la qualité des habitats fluviales, la migration des poissons et des amphibiens, la disparition des espèces, complètent l'exposition spéciale.

À l’Open Air, sur grand écran dans la cour du château, les soirées cinématographiques de fin août vous permettront de découvrir la réalité d’animaux dans leurs pérégrinations dans l'eau, à travers le sol et dans l'air!

La nouvelle exposition spéciale peut être vue jusqu'au 15 octobre 2017 dans la nouvelle salle du grenier, accessible depuis la cour du château.

D'autres événements et renseignements sont proposés dans l'agenda.

Exposition spéciale 2011 Les corvidés - des oiseaux réputés malins et astucieux

Nous pensons tout connaître des corbeaux et des corneilles qui vivent parmi nous. Mais que savons-nous vraiment à leur sujet ?

Dans l'antiquité, les corbeaux étaient considérés comme des messagers divins. Dans d'autres cultures, ils jouent encore un rôle important en tant que créateurs et conseillers.

Pour nous, la situation a changé au fil du temps ; le corbeau a été de plus en plus associé à des forces obscures et lié à l’idée de la mort. Notre relation avec ces oiseaux est partagée ; ils sont admirés comme animaux intelligents ou poursuivis comme nuisibles. En Suisse, on dénombre dix sortes de corvidés auxquels appartiennent aussi les geais et les choucas. 

L'exposition créée par les Musées d’histoire naturelle de Saint-Gall et d'Olten montre de façon très rapprochée ces oiseaux fascinants. Dans cette impressionnante exposition, nous sommes face à eux, nous entendons leur voix, nous voyons comment ils vivent et nous apprenons à connaître leur polyvalence et leurs comportements particuliers.

Une série d'événements accompagne l'exposition. D'une manière ludique, nous faisons revivre les corbeaux pendant la journée « brin de causette d’enfants ». Le côté sinistre de la vie est montré par un film connu. Des experts reconnus présentent des conférences approfondies sur la biologie et le comportement, le problème des dégâts occasionnés par les corneilles sur les semis, ainsi que la place des corbeaux dans les cultures indiennes et inuites.

Exposition 2012 / 2013 Hermine & belette

Nos plus petits prédateurs se montrent rarement. Ils évitent tout contact humain, vivent dans la clandestinité et chassent discrètement dans les galeries, les tanières et les passages souterrains des souris. Chasseurs agiles et intrépides, ils s’attaquent à des proies plus grandes qu’eux. Ils rendent service au paysan, car ils exterminent les campagnols et autres mulots.

L'exposition ouvre sa porte au monde de la belette et de l'hermine. Où les trouver et les observer ? Comment peuvent-elles être distinguées les unes des autres ? Qu’en est-il du changement de couleur en hiver ? Comment vivent-elles et qu’est-ce qui menace leur existence ?

L'utilisation d'animaux en peluche, de panneaux d'information et de séquences de films nous apprend tout sur la belette et l’hermine, mais aussi sur les autres espèces indigènes comme la martre, le blaireau, le putois, ou encore la loutre qui avait disparu.

Nouveau dans l’exposition : un questionnaire interactif « quiz » offre la possibilité de tester et de développer la connaissance de la famille des mustélidés de manière ludique.

Nouveau aussi, un aperçu de la méthode de chasse fascinante qu’est le furetage dans lequel un furet, la forme élevée du putois, est utilisé pour la chasse du lapin de garenne.

Pour l'enseignement dans les écoles, un dossier pédagogique contenant des suggestions et des conseils pour des rencontres passionnantes avec les petits mustélidés est téléchargeabe.

Réservée aux enseignants, une mallette contenant un matériel pédagogique (en allemand) sur les petits mustélidés peut être empruntée à la caisse du château. Reservation : hanspeter.kaeslin@nmbe.ch Téléphone 031 350 72 88.

La fourrure de l'hermine, anciennement très appréciée et négociée bien chère, est-elle vraiment la plus belle ? Découvrez-le par vous-même à notre station « contact avec la fourrure » !

Avez-vous observé une belette ou une hermine dans la nature ? Vos observations peuvent être signalées en ligne sur www.cscf.ch et en cliquant « Beobachtungen online melden ». Elles seront reportées sur une carte topographique régulièrement mise à jour et placée dans l’exposition.

L'exposition sera montré au Wildnispark Sihlwald auprés de Zürich du mars au novembre 2017.